Ivar le Désossé

Ivar le Désossé


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Ivar le Désossé (vieux norrois varr hinn Beinlausi) est connu dans les sources du vieux norrois et du latin médiéval comme le fils du légendaire roi viking Ragnar Lothbrok, dans ces histoires faisant des raids aux côtés de son père et de ses frères et devenant le souverain d'York en Angleterre au IXe siècle de notre ère. Son épithète est le résultat malheureux de l'empressement de Ragnar lors de sa nuit de noces avec Aslaug, qui l'a en vain averti d'attendre trois nuits avant de consommer leur mariage de peur que le fils qu'ils ont conçu ne naisse sans os. Ce qu'implique exactement l'absence d'os d'Ivar est difficile à imaginer - nous avons l'impression d'os faibles ou cassants ou littéralement d'aucun os, au moins dans ses jambes - mais de toute façon, Ivar est transporté partout sur une civière ou un bouclier. Il est célèbre pour son intelligence et sa perspicacité stratégique et est généralement présenté comme le chef de sa bande de frères dans leurs aventures. La série télévisée populaire Vikings, dans lequel Ivar est interprété par ‎Alex Høgh Andersen, fait écho à ce trait et le montre aussi comme un brillant tacticien ; il est ici d'ailleurs traîné dans une charrette en raison de son handicap et est dépeint comme un gosse gâté cruel et impitoyable qui devient un peu sociopathe, tuant son frère Sigurd Snake-in-the-Eye dans un accès de rage (tous créatifs Licence).

Faisant partie d'une célèbre famille légendaire dont les membres exacts varient selon la source que vous lisez, outre les parents Ragnar et Aslaug (ou, au XIIIe siècle de notre ère Gesta Danorum, Thora) l'Ivar des légendes médiévales est souvent vu aux côtés des frères Bjorn Ironside, Hvitserk et Sigurd Snake-in-the-Eye. Ivar est parfois assimilé à un Ivar historique (« Hingwar ») qui semble avoir été l'un des chefs de la Grande Armée Viking qui a débarqué en Angleterre en 865 de notre ère, et/ou un certain chef Viking nommé Ímar lié au Viking Dublin entre 853 -873 CE. Cependant, une telle identification directe pose de nombreux problèmes. Comme pour le Ragnar Lothbrok plus grand que nature, cependant, il est possible que les personnages qui ont laissé leur empreinte sur les activités vikings du IXe siècle aient contribué à inspirer les légendes ultérieures (vers le XIIIe siècle), remaniées et adaptées aux auteurs. ' propres fins.

La saga de Ragnar Lothbrok

Participant souvent à des raids ensemble, les fils de Ragnar Lothbrok sont dirigés par Ivar le Désossé qui est transporté sur une civière et fait preuve d'un véritable talent pour la stratégie.

Ivar le Désossé n'apparaissant que dans le mythe de Ragnar Lothbrok, le point de départ de ses actes doit être sa source la plus connue et principale : l'islandais du XIIIe siècle. La saga de Ragnar Lothbrok (vieux norrois : Ragnars saga loðbrókar). Tout commence avec l'enfance d'Aslaug, qui deviendra la deuxième épouse de Ragnar et la mère d'Ivar. Elle est la fille de Sigurd et Brynhild (le légendaire tueur de dragons et la Valkyrie de la mythologie germanique popularisée par Wagner), qui meurent lorsqu'elle a trois ans. Ainsi, elle grandit en Norvège accueillie par une famille pauvre qui la nomme Kráka (« corbeau ») et cache sa filiation. Pendant ce temps, Ragnar, fils du roi Sigurd Ring du Danemark, rencontre sa première épouse Thora après avoir débarrassé sa ville de Götaland de son problème de dragon. Avec elle, Ragnar a deux fils, les demi-frères aînés d'Ivar, Eirek et Agnar.

Après la mort prématurée de Thora, Ragnar rencontre Kráka lors d'un raid en Norvège et l'épouse malgré son héritage apparemment pauvre. Bien que Kráka lui dise qu'elle a été maudite pour donner naissance à un fils sans os si son mari s'est montré trop impatient la nuit de ses noces (plutôt que d'attendre trois nuits), Ragnar ne peut pas se contrôler. Ainsi, neuf mois plus tard, Ivar le Désossé est né :

… le garçon était désossé, comme s'il y avait des cartilages là où ses os devraient être. Quand il était jeune, il était devenu si grand que personne n'était son égal. Il était le plus beau de tous les hommes, et si sage qu'il n'était pas certain qu'il y ait jamais eu un homme plus sage que lui. (7).

Ainsi, malgré l'état peu pratique d'Ivar, la situation aurait pu être bien pire. D'autres fils naissent de Ragnar et de Kráka : Bjorn Ironside, Hvitserk et Rognvald (et, plus tard, Sigurd Snake-in-the-Eye), qui deviennent tous de grands hommes et des guerriers audacieux. Partant souvent en raid ensemble, les frères sont dirigés par Ivar qui est porté sur une civière ou un bouclier et fait preuve d'un véritable talent pour la planification et la stratégie. Il est aussi (d'une certaine manière) habile à utiliser un arc.

En fait, le haut de son corps semble avoir une force extraordinaire, malgré son manque d'os, du moins dans cette saga particulière. Lorsqu'il a rencontré le roi Eystein de Suède au combat, qui avait à ses côtés une vache magique nommée Sibilja qui a fait des ravages chez ses adversaires, Ivar s'est engagé. Il ordonne à ses hommes de créer un arc massif à partir d'un grand arbre, et de son bouclier il « tire son arc comme s'il s'agissait d'une fragile brindille d'orme » (12), lui tirant une malheureuse Sibilja dans les yeux. Sibilja se déchaîne alors et Ivar lui est lancé par ses hommes, l'écrasant complètement. Ivar a clairement des pouvoirs spéciaux; après avoir été repris, sa voix traverse tout le champ de bataille, atteignant chaque guerrier comme s'il se tenait juste à côté d'eux, les motivant. Ainsi, les fils de Ragnar remportent la victoire.

Vous aimez l'histoire ?

Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite !

Vers la fin de cette saga, après s'être vanté d'envahir l'Angleterre avec seulement deux navires, Ragnar est capturé par le roi Ælla de Northumbrie (vers 866 de notre ère) et jeté dans une fosse aux serpents, où il meurt. Les fils de Ragnar vengent alors leur père en naviguant vers l'Angleterre et auraient torturé Ælla en exécutant l'aigle de sang sur lui (voir ci-dessous).

L'histoire des fils de Ragnar

Cette histoire, ainsi que la plupart des principaux éléments de La saga de Ragnar Lothbrok, est également conservé dans le travail islandais de la fin du 13e-début du 14e siècle, L'histoire des fils de Ragnar (Ragnarssona þáttr). Ivar, encore une fois, est le chef de sa petite bande de frères, qui ici aussi vont contre la volonté de leur père çà et là s'en allant dans certains territoires parce qu'ils veulent être aussi célèbres que lui. Dans un tel cas où Ivar et co. devenez voyou, Ragnar établit Eystein Beli comme roi de la Haute-Suède et lui demande de protéger le royaume de ses fils s'ils essaient de le réclamer. Eirek et Agnar tentent cela mais sont tués, inspirant leurs demi-frères et belle-mère Aslaug à les venger sans attendre Ragnar.

L'histoire de la Suède étant terminée, tout comme dans La saga de Ragnar Lothbrok Ragnar navigue ensuite vers l'Angleterre avec seulement deux navires et périt des mains (enfin, des crocs) de serpents dans la Northumbrie du roi Ælla. Quand ses fils s'embarquèrent pour l'Angleterre en quête de représailles, L'histoire des fils de Ragnar déclare qu'Ivar le Désossé refuse de se battre, et les frères sont vaincus par un hôte beaucoup plus important et rentrent chez eux. Ivar, cependant, reste en Angleterre – il a élaboré un plan astucieux. Allant voir lla et faisant valoir qu'il n'avait pas rejoint le combat contre lui, Ælla accepte de l'indemniser pour la mort de son père et lui donnera autant de terre qu'il pourra couvrir avec la plus grande peau de taureau qu'il puisse trouver. Ivar étire énormément la peau, la coupe en fines lanières et couvre un territoire beaucoup plus vaste que prévu. Fondant la ville d'York là-bas, Ivar passe son temps à tisser des liens locaux avant d'inviter ses frères à traverser l'étang, une fois de plus, et à se venger d'Ælla. Avec les nouveaux amis d'Ivar les aidant, et lla pensant qu'Ivar est de son côté, ils battent Ælla et le torturent : que ses poumons ont été retirés là-bas. (3). Heureusement pour Ælla, cette méthode est considérée comme fictive et l'étoffe de ces légendes, uniquement.

Ivar est resté longtemps un roi local en Angleterre, régnant depuis York mais n'ayant pas d'enfants pour lui succéder, « à cause de ce qu'il était : sans convoitise ni amour » (4). Il a été suggéré qu'au lieu de cette phrase indiquant que les problèmes physiques d'Ivar l'empêchaient également d'avoir des relations sexuelles, peut-être que son "désossé" n'entraînait pas tant de problèmes squelettiques que qu'il ne pouvait pas jouer. Quoi qu'il en soit, Ivar est décrit ici comme étant mort en Angleterre de vieillesse. Les Conte continue ensuite à raconter de longues (et grandes) histoires sur les divers exploits des frères restants d'Ivar.

Ivar dans le Gesta Danorum

Dans le Gesta Danorum, Ivar est présenté comme une personne sage et respectueuse, digne de la confiance de son père, s'intégrant à l'ambiance générale des autres légendes.

Bien qu'il existe d'autres sources latines médiévales qui mentionnent Ragnar et, en passant et pas nécessairement par son nom, ses fils, la principale source latine dans laquelle on retrouve également Ivar longuement est le Gesta Danorum (« Actes des Danois »). Probablement écrit au début du XIIIe siècle de notre ère, par Saxo Grammaticus, le Gesta introduit de nouveaux personnages et événements non rapportés par d'autres sources. Une explication de ce méli-mélo apparent est que Saxo a peut-être essayé de concilier différentes versions d'histoires qu'il avait entendues ou lues ailleurs en un seul récit. Entre autres, deux épouses de Ragnar qui ne sont mentionnées nulle part ailleurs figurent dans le Gesta: la Shieldmaiden Lagertha et une femme nommée Swanloga.

Une différence cruciale entre le travail de Saxo et le Saga et Conte discuté ci-dessus est qu'Aslaug est totalement absent, créant un léger problème parental pour Ivar, qui est normalement représenté comme son fils. Bien qu'il ne le dise pas explicitement, lorsqu'il parle de Ragnar et Thora se réunissant, Saxo semble impliquer qu'Ivar (ici Iwar) est son fils : « Par elle, il a engendré deux fils noblement surdoués, Radbard et Dunwat. Ceux-ci avaient aussi des frères : Siward, Biorn, Agnar et Iwar. (9). Siward correspond à Sigurd (Snake-in-the-Eye) et Biorn avec Bjorn Ironside, tandis que Radbard et Dunwat sont des jokers. Dans une autre tournure, Saxo ne fait aucune mention du fait qu'Ivar est désossé, le rejetant peut-être comme un fantasme beaucoup trop peu pratique.

Dans le Gesta, Ivar est présenté comme une personne sage et respectueuse, digne de la confiance de son père, s'intégrant à l'ambiance générale que l'on obtient des autres légendes. Alors que l'un des autres fils de Ragnar, Ubba (ici orthographié Ubbe) envisage d'usurper son père, Ivar, à ce stade gouverneur du Jutland au Danemark, évite le conflit en s'exilant volontairement. Cela lui vaut les éloges de son père et Ragnar confie plus tard à Ivar la responsabilité de son royaume pendant son absence. Par la suite, l'histoire du roi Ælla se déroule, Ivar aidant son père lors de son premier voyage à York et apprenant plus tard la mort de Ragnar par la route familière. L'astuce de la peau de sanglier est également préservée ici, jetant les bases du règne de deux ans d'Ivar en Angleterre. Il s'installe ensuite au Danemark, choisissant son frère Agnar pour surveiller l'Angleterre. C'est la dernière fois que nous entendons parler d'Ivar dans cette histoire.

Historicité

Laissant de côté le fait qu'une personne qui était littéralement désossée est peu susceptible d'avoir écrit les livres d'histoire en tant que célèbre raider viking (ou même d'avoir survécu à la naissance à l'époque), examinons la question de savoir si Ivar, fils de Ragnar, a une certaine base dans la réalité historique. Un mot d'avertissement dans cet examen vient du décalage temporel entre les sources et leur sujet ; la plupart des sagas Ragnar naissent à partir du 12ème siècle de notre ère et sont clairement de nature légendaire, tandis que les actes qu'elles décrivent ont lieu au 9ème siècle de notre ère. De plus, ce siècle n'est pas non plus une mine d'or en matière de couverture par des sources historiques, de sorte que les histoires peuvent être difficiles à vérifier. Ajoutez à cela le fait que de nombreux noms vikings étaient assez courants, donc trouver un certain "Ivar" dans deux sources distinctes ne garantit pas du tout que vous remporterez le prix en prétendant qu'il s'agit de la même personne.

Pour commencer, certains événements et personnes qui apparaissent dans les légendes d'Ivar sont en fait historiques. Le roi Ælla de Northumbrie a réellement existé et a régné vers 866 après J. La mort historique d'Ælla se serait produite lors d'une bataille contre les forces vikings à York en 867 de notre ère (mais aucune mention n'est faite de l'horrible méthode de torture de l'aigle de sang perpétuée par la légende de Ragnar). De tels éléments ont donc apparemment fait partie des sagas ultérieures, sous une forme modifiée.

Lorsqu'il s'agit de pourchasser Ivar, en particulier, le Chronique anglo-saxonne mentionne en fait un 'Hingwar' et 'Hubba' comme chefs de cette 'Grande Armée' Viking, ainsi qu'un certain 'Halfdene' (Chronique anglo-saxonne pour 870 et 871 CE). Ils ont souvent été liés à Ivar le Désossé et Ubba - avec 'Halfdene' ou Halfdan représentant peut-être le Hvitserk de la tradition vieux norrois. Des sources anglaises ultérieures ajoutent quelques détails supplémentaires, mais probablement pas avec une base historique appropriée. Outre Hingwar, d'autres orthographes qui surgissent sont Inguar, Ingwar, Igwar ou Iuuar, liées à une forme danoise ancienne d'Ivar.

De l'autre côté de la mer d'Irlande, dans le Dublin Viking du IXe siècle de notre ère, nous trouvons une autre figure qui est souvent entraînée dans la discussion d'Ivar. Un certain chef viking appelé Ímar (ou Imhar, prononcé comme Ivar) apparaît à maintes reprises dans les annales irlandaises contemporaines, faisant des ravages à travers le pays et s'empêtrant dans la politique de la région de la mer d'Irlande du Nord de 853 CE jusqu'à sa mort en 873 CE .

Il s'est avéré irrésistiblement attrayant pour beaucoup de voir ces deux Ivars – celui actif en Angleterre et celui actif en Irlande – comme une seule et même personne. Comme le voit l'érudit Donnchadh Ó Corráin, la preuve en faveur de cela consiste d'abord dans la similitude des noms ; deuxièmement du fait qu'Ímar n'est pas mentionné dans les annales irlandaises entre 864-870 EC (donc, peut-être qu'il était ailleurs – en Angleterre ?) ; et troisièmement du fait qu'après cette époque, les dynasties de Dublin et d'York sont devenues étroitement liées. York, en plus d'être le site de la mort historique d'Ælla, est bien sûr aussi le siège d'Ivar le Désossé dans les légendes ultérieures. Cependant, poursuit Corráin, ces points ci-dessus ne sont pas si longs. Le matériel contemporain qui mentionne un Ivar en Angleterre est très rare, et le peu que nous avons semble se contredire. De plus, le fait que quelqu'un ne soit pas mentionné dans les annales irlandaises pendant un certain temps ne vous dit pas où il était ou ce qu'il faisait. Il conclut : « bien que les identifications soient attrayantes, de très sérieuses difficultés se dressent sur leur chemin et jusqu'à ce qu'elles soient supprimées, nous devons rester dans le doute. (323).

Si Ivar le Désossé des sagas ultérieures était directement basé sur les Vikings historiques, les deux ci-dessus semblent être les principaux candidats. Beaucoup de choses mettent en garde contre les voir comme des figures copiées-collées, car de nombreux détails diffèrent entre les légendes et l'histoire. Pour commencer, le père supposé d'Ivar, Ragnar Lothbrok, n'était probablement pas directement historique mais était plutôt basé sur plusieurs personnages liés ensemble en un personnage plus grand que nature, servant un objectif littéraire. Quiconque a inspiré Ragnar, d'ailleurs, n'a aucun lien traçable avec l'historique Hingwar/Ímar. Pour autant que nous le sachions, l'invasion viking de l'Angleterre anglo-saxonne en 865 de notre ère n'avait rien à voir non plus avec la vengeance du père de qui que ce soit, comme c'est le cas dans les sagas. Cependant, le cadre de l'histoire d'Ivar le Désossé au IXe siècle s'inspire clairement de la réalité. Il n'est pas difficile d'imaginer, non plus, comment les actes de vrais Vikings comme Hingwar et/ou Ímar ont pu, au bout du compte, inspirer l'Ivar le Désossé des légendes, prenant là des proportions grandement embellies et sur mesure mais avec des racines dans l'histoire du IXe siècle de notre ère.


Qu'est-il vraiment arrivé aux versions réelles de ces personnages de Vikings

Même s'il a été diffusé pour la première fois sur History, une chaîne dont le nom est on ne peut plus explicite, le drame violent Vikings présente une vision de l'ascension des guerriers nordiques médiévaux qui comprend plus que quelques détails inventés par ses écrivains. C'est en fait approprié, car l'une des principales sources de la série - à savoir, les sagas illustrant les histoires de Ragnar Lothbrok et de sa progéniture - sont elles-mêmes considérées comme des histoires basées sur des récits historiques qui mélangent probablement faits et légendes (via Encyclopédie de l'histoire ancienne).

La série vient de terminer sa course avec ses 10 derniers épisodes en première sur Amazon Prime Video le 30 décembre. La saison 6B a non seulement amené la série à sa conclusion sanglante (et sincère), elle a également révélé le sort ultime de la plupart des personnages qui ont atteint importance au cours des dernières saisons. Mais combien de fins que nous avons vues à l'écran correspondent aux homologues du personnage de l'histoire et de la légende ?

Alors que la provenance trouble de nombreux détails rend difficile de déterminer exactement ce qui est arrivé aux personnes qui ont inspiré les légendes qui ont inspiré les personnages sur Vikings, pour la plupart, nous en savons assez pour voir si les scénaristes de la série sont restés fidèles aux sagas ou ont écrit leur propre histoire.


Début de la vie

La vie d'Ivar le Désossé se retrouve dans plusieurs sagas nordiques, plus particulièrement la saga d'Ivar Ragnarsson. Il aurait été l'aîné des trois fils du légendaire suédois Ragnar Lodbrok et de sa troisième épouse Asalauga.

Bien qu'Ivar soit décrit dans Ragnar's Saga comme un homme physiquement grand et extraordinairement fort, la saga rapporte également qu'il était handicapé au point de devoir être transporté sur son bouclier. L'interprétation de son surnom « Ivar le Désossé » a fait l'objet de nombreuses spéculations. Peut-être souffrait-il d'ostéogenèse imparfaite, une maladie dans laquelle les os d'une personne sont cartilagineux. Si c'est le cas, Ivar est le premier cas signalé de cela dans l'histoire médicale.

Une explication suggère que son nom en latin n'était pas "exos" ("sans os") mais "exose" ("détestable ou détestant"). D'autres soutiennent que son surnom pourrait également être traduit par "sans jambes", une métaphore de l'impuissance masculine.


9 Abandonner son fils

Dans l'épisode de la saison 5 intitulé "Baldur", Ivar a fini par faire la même chose à son fils que son propre père Ragnar lui a fait. Il l'a emmené dans les bois et les a laissés là pour mourir parce qu'il était né avec une malformation.

Ivar a eu la chance d'être sauvé lorsque Ragnar l'a abandonné mais personne ne sauve son fils. Son raisonnement était qu'un enfant handicapé rappellerait aux gens ses propres défauts. Cependant, Ivar aurait dû mieux le savoir et ne pas laisser son enfant subir le même sort que lui. Après tout, l'anomalie n'était que sur le visage et le bébé aurait pu encore grandir et prospérer.


Qui était le guerrier viking Ivar le Désossé ?

L'un des personnages phares de "Vikings" – un drame de History Channel qui a mis fin à ses six saisons en 2020 – est Ivar the Boneless. Joué par Alex Høgh Andersen, c'est un anti-héros que les fans adorent détester. La série dépeint Ivar comme un maître tacticien, un tueur impitoyable et un ennemi redoutable sur n'importe quel champ de bataille.

Tout cela est très impressionnant pour un Viking qui peut à peine marcher. Ivar d'Andersen a une maladie chronique qui a rendu ses jambes inutiles. Pour se déplacer, Ivar rampe, monte en char ou boitille avec des béquilles. Malgré cela, il dirige la "Grande armée païenne" au cours des saisons quatre et cinq.

Les showrunners n'ont pas seulement inventé Ivar the Boneless. C'était une vraie personne. Et ce surnom merveilleux et cryptique ? Il apparaît pour la première fois dans des textes écrits des siècles après sa mort.

Personne ne sait pourquoi les gens l'appelaient "Ivar le Désossé". Peut-être qu'il était handicapé, et peut-être qu'il ne l'était pas. Comme beaucoup de drames d'époque, l'émission de télévision "Vikings" utilise la spéculation et la fantaisie pour combler les lacunes de nos connaissances historiques.

Vikings : réels et imaginaires

"C'est bien d'apprécier la fiction, mais il est important de se rappeler que la télévision populaire n'est pas de la recherche", a déclaré par e-mail Teva Vidal, une historienne spécialisée dans les études médiévales et le monde viking. Les Vikings sont un groupe dont nous avons tendance à mal nous souvenir. Vidal souligne que leur réputation moderne de « maniaques assoiffés de sang » est profondément trompeuse.

L'apogée des Vikings a commencé à la fin des années 700 de notre ère, tout comme les premiers raids vikings connus. "L'expansion rapide de la Scandinavie en Europe et au-delà, commençant au 8ème siècle mais plus prononcée à partir du 9ème siècle, a certainement été violente", note Vidal.

"Des raids ont eu lieu. Des trucs ont été volés. Des bâtiments ont été incendiés et détruits. Des gens ont été tués », dit-il. " Les Vikings avaient une capacité particulière à infliger des dégâts dans leurs raids avec délit de fuite, du moins au début. Mais les personnes qu'ils ont attaquées se sont adaptées et ont répondu en nature.

"Vous voyez, les Vikings étaient violents. mais pas plus violent que quiconque à l'époque. Ils étaient un produit du début du monde médiéval, et ni plus, ni moins violents que n'importe qui d'autre avec qui ils avaient affaire. »

Points de vue

Considérez Charlemagne, un empereur chrétien (non viking). Selon les "Annales royales françaises", il ordonna la décapitation de 4 500 Saxons un jour particulièrement sanglant en 782 de notre ère.

Mais comme Anders Winroth l'a observé dans son livre de 2016, " L'ère des Vikings ", nous n'avons aucun récit survivant écrit par les victimes de cet incident.

D'autre part, il y avait beaucoup d'Européens alphabétisés qui ont vu de leurs propres yeux les attaques des Vikings - et qui vivent ensuite pour le dire aux générations futures.

" L'image des Vikings en tant que barbares impies est celle qui leur a été donnée par certaines des premières victimes de leurs raids - des moines chrétiens non protégés - qui n'étaient pas susceptibles de voir les Vikings de manière complexe avec un objectif culturel objectif ", dit Vidal. "Nous pouvons leur permettre cela. Mais nous doivent faire mieux, et pas seulement engloutir en gros une image simple et pratique, unilatérale.

La grande armée païenne

À la fin du IXe siècle de notre ère, la « Chronique anglo-saxonne » voit le jour. Une collection de documents sur l'histoire anglaise, ce texte important sera révisé et mis à jour par des chercheurs ultérieurs pendant plus de 200 ans.

À l'intérieur, nous trouvons une description de ce que l'on appelle parfois « la Grande armée païenne » ou simplement « la Grande armée ». Composée d'envahisseurs scandinaves, cette énorme force viking a débarqué à l'origine sur les îles britanniques en 865 après J. Alfred le Grand, le roi du Wessex, a vaincu l'armée à la bataille d'Edington en 878. Par la suite, les Scandinaves ont accepté un traité de paix et ont colonisé certaines parties de la campagne anglaise.

D'autres documents réaffirment l'existence de la Grande Armée. Comme on pouvait s'y attendre, il a également laissé des preuves archéologiques (comme des tombes vikings).

Malgré cela, Clare Downham - historienne à l'Université de Liverpool - cite la " Chronique anglo-saxonne " comme notre " source principale " d'informations sur cette invasion viking à grande échelle.

"La Chronique nous parle de l'arrivée et du mouvement de l'armée et de ses différentes composantes (c'était une fusion d'armées) de 865 à 878", explique Downham dans un e-mail.

Elle ajoute que la Chronique mentionne également un "frère de Ívarr".

L'héritage d'Ivar

Ivar lui-même a été identifié comme un acteur majeur de la Grande Armée païenne. Vidal dit que notre "portrait" de cet homme est "un composite dérivé de plusieurs sources. Certaines d'entre elles, comme les annales historiques, permettent d'attester, avec une fiabilité décente, la présence d'un chef de la Grande Armée qui s'appelait Ivar.»

Les récits écrits indiquent également qu'Ubbi et Halfdan, deux des collègues supérieurs de la Grande Armée, étaient les frères et sœurs d'Ivar.

Et ce n'est pas tout. Des documents écrits irlandais (en particulier les "Annales d'Ulster") révèlent qu'un Viking connu sous le nom d'Ivar ou d'Ímar était devenu "le roi des hommes du Nord dans toute la Grande-Bretagne et l'Irlande" au moment de sa mort en 873 de notre ère.

Était-ce le même gars ? "Nous ne pouvons pas être sûrs à 100 %", prévient Vidal. "Il n'y a aucune preuve absolument certaine et positive qu'ils étaient la même personne. Mais rien ne nous dit qu'ils n'étaient pas les mêmes non plus."

"Je pense qu'il est très probable que l'Ivarr actif en Angleterre soit le même que celui en Irlande", estime Downham. La plupart de ses collègues ont tendance à être d'accord.

Désossé ou simplement frustré ?

Rien de tout cela n'explique d'où vient le surnom "Boneless". Les experts ne peuvent y trouver aucune référence dans les annales et les chroniques écrites du vivant d'Ivar.

"Le contemporain. les sources ne donnent pas à Ivarr ce surnom, ce sont des sources nordiques plus tardives qui le font et cela peut refléter le développement de légendes autour de lui », dit Downham.

Entrez dans les sagas islandaises. Transcrits aux XIIIe et XIVe siècles de notre ère, il s'agit d'une série de récits épiques en prose. Ils ont été comparés à des romans historiques : bien que les sagas aient été inspirées - dans une certaine mesure - par des événements réels, nous ne pouvons pas nécessairement les croire sur parole.

Les sagas associent Ivar, Halfdan et Ubbi aux fils de Ragnar Lothbrok, un légendaire dirigeant viking. Des textes "littéraires" comme ceux-ci sont la raison pour laquelle Ivar est connu comme "le Désossé".

Et on ne sait pas comment il a gagné ce titre bizarre.

"Le mot vieux norrois/scandinave ben ou être peut signifier un os ou une jambe : le surnom d'Ivar peut donc signifier « désossé » ou « sans jambes », note Vidal. "Cela évoque définitivement l'image d'une personne souffrant d'une maladie osseuse."

Malheureusement, il est peu probable qu'un Viking gravement handicapé – ou souffrant d'un trouble squelettique – ait pu prendre de l'importance militaire comme Ivar l'a fait. À tout le moins, il n'y a aucune preuve convaincante pour étayer la représentation de History Channel.

Mais nous avons d'autres explications avec lesquelles travailler. Downham dit que les écrivains médiévaux ont peut-être confondu les mots latins "exos" et "exosus", qui signifient respectivement "désossé" et "détestable". Alors peut-être qu'Ivar n'était qu'un viking redoutable avec une réputation à égaler.

" Une autre possibilité est que le " sans os " soit figuratif et fasse référence à l'impuissance masculine ", explique Vidal. "Pauvre gars."

Ne laissez pas la culture pop vous tromper. Les Vikings n'ont jamais porté les casques à cornes montrés dans les bandes dessinées "Hagar l'horrible", les sketches des Muppets et les produits de la NFL. Ce couvre-chef imprécis a été popularisé par le costumier qui a travaillé sur " L'Anneau du Nibelung ", un opéra de Wagner de 1876.


Qui était Ivar ‘le Désossé’? Prince Ivar (Igor) de Kiev.

En 914 après JC, le prince danois Ivar (slave : Igor) de Kiev « attaqua les Drevliens, et après les avoir conquis, il leur imposa un tribut plus important que celui d'Oleg » (le prince danois Helgi). Ceci est cité de la Chronique primaire russe et nous devons aller à les Annales byzantines de Léon le Diacre pour savoir ce qui s'est passé ensuite. Ivar (Igor) a été attaqué alors qu'il recueillait encore plus d'hommage des Drevlians. "Ils avaient penché deux bouleaux aux pieds du prince et les avaient attachés à ses jambes, puis ils ont laissé les arbres se redresser, déchirant ainsi le corps du prince." Cette forme d'exécution est d'origine romaine et s'appelle « Mort par les arbres suspendus », mais il est facilement bâclé. Des nœuds coulissants attachent les arbres et s'ils ne sont pas libérés exactement au même moment, ou si la victime porte une armure de cotte de mailles, comme le prince l'était probablement, alors seules les jambes inférieures sont arrachées.C'était la création d'Ivar ‘the Boneless’ (Voir le livre 3, chapitre 7, ci-dessus, ‘La création d'Ivar le désossé’.

Ivar collectait un tribut excessif pour financer une campagne militaire visant à récupérer le trône de son grand-père maternel à Liere, afin de récupérer le royaume du roi Frodi au Danemark. Le prince Ivar (Igor) de Kiev disparaît de la Chronique russe de 916 à 935 et apparaît soudain au Danemark sous le nom de roi Harde Knute Ier, qui règne de 916 à 936. Il est le premier de la célèbre lignée Knotling des rois danois. Il est également appelé Hardegon de Northmannia, ce qui peut indiquer qu'il a conquis York et Northumbria en Angleterre, la maison du roi AElla, le souverain de York, qui vient de tuer le grand-père paternel du prince Ivar, Ragnar Lothbrok. Le roi AElla aurait jeté Ragnar Lothbrok dans une fosse de serpents venimeux où il mourut de morsures de serpent, mais la forme la plus probable de sa disparition était « Mort par coupures », où Ragnar a été lacéré par des serpents de sang empoisonnés (Viking kenning pour les épées ). Death by Cuts était généralement utilisé lorsque personne ne voulait être blâmé pour l'exécution d'un individu, en particulier un individu qui avait des fils et des petits-fils guerriers féroces qui cherchaient à se venger.

Le prince Ivar est né vers 896 et a été élevé dans l'ombre de son frère aîné, le prince Helgi ‘Arrow-Odd’ Rurikson (Prince Oleg de Kiev). Le prince Arrow-Odd s'est fait connaître en attaquant Constantinople en 907, ce qui a abouti aux traités favorables de 907 et de 911 avec l'Empire romain d'Orient. Comme prophétisé, en 912, Arrow Odd mourut de la morsure venimeuse d'un serpent qui avait rampé sous le crâne fané de son cheval, Faxi. En utilisant des kennings poétiques, cela peut être interprété comme la mort de la morsure d'un serpent de sang (épée) sous la tête de cheval fanée sculptée sur la forêt de son drakkar, Fair Faxi.

Le jeune prince Ivar (Igor) assuma le règne de Kiev, sous la tutelle de sa mère, la princesse Eyfura (Efanda), et épousa une princesse locale nommée Helga (Olga). Le prince Ivar a commencé une campagne militaire à Tmutorokan (1), mais a dû retourner à Kiev pour réprimer une révolte de son peuple Drevlian au nord de la capitale vers 914, et c'est à ce moment-là qu'il a perdu ses jambes et est devenu Ivar ‘le Désossé&# 8217.

Il n'y a aucune information historique sur le règne d'Ivar d'environ 920 à 941, une lacune de vingt ans pour ainsi dire (2). Se pourrait-il que le prince Ivar (Igor) ait dirigé une armée Rus vers le nord du Danemark sous le nom d'Ivar le Désossé, petit-fils de Ragnar Lothbrok et du roi Frodi ? Si nous regardons le Danemark semi-historique de cette époque, il y a un roi là-bas avec un nom très propice : Harde Knute….Danois pour Hard Knot. Et il a régné de 916 à 936 environ, la même période de vingt ans pendant laquelle le prince Ivar (Igor) a disparu des entrées de la chronique primaire russe. Ce serait un nœud très dur, en effet, qui arrachait les os des jambes de notre jeune prince. Pendant son séjour au Danemark, Harde Knute semble avoir attaqué l'Angleterre comme l'avait fait son grand-père, le roi Frodi. C'est peut-être en Angleterre qu'Ivar a pris le surnom moins élogieux de ‘The Boneless’. Il a peut-être même pris Blaeja, la petite-fille du fléau de Ragnar, le roi Aella, comme seconde épouse et elle a peut-être donné naissance à un fils nommé Gorm (Serpent). Le roi Gorm l'Ancien était le père d'un Knute décédé en tentant de conquérir l'Angleterre et le père du roi Harald Bluetooth (d'où le système audio sans fil Bluetooth porte le nom).

Ce serait dans cette période d'attaque de l'Angleterre qu'Ivar le Désossé acquit la réputation d'être porté au combat sur un bouclier et d'exceller en tant que tacticien. Peut-être que lorsque son fils, Gorm, fut assez vieux pour régner seul, le roi Harde Knute retourna au pays des Rus pour régner en tant que Grand Prince Ivar (Igor). Là, il engendra un fils nommé Svein (Sviatoslav) avec sa première femme, Helga (Olga).

La Chronique primaire russe reprend l'enregistrement des activités du prince Ivar (Igor) en 941, décrivant une campagne anatolienne des Rus de Kiev et de Tmutorokhan contre les Romains. There are Arabic sources for further campaigns in Bardha in 943 and a further attack on the Romans in the vicinity of the Danube River attributed to Prince Ivar (Igor) which led to a treaty in 945. It is in 945 that the Russian Chronicle states Prince Igor was again attacked by the Drevlians and killed, again over tribute problems, but there is also a Swedish saga about Ingvar the Traveler, who dies of the plague in what could be Bardha. He had a son called Svein who ended up ruling Russia.

Voir “The VARANGIANS Series” by Brian Howard Seibert à SeiberTeck.com for more on this decidedly distinct take on the Vikings of Northern Europe and the Varangians of Rus’ (Russia).

The VARANGIANS:

Book One, “The Saga of Hraerik ‘Bragi’ Hraegunarson,” recreates Book Five of Saxo’s ‘History of the Danes’ to show how Erik Ragnarson était Rurik of Novgorod and also illuminate the origins of the name Rus’ and how it evolved from Hraes’ in ninth century Russia and how the name Varangians originally meant Va Rangers or Way Wanderers du Nor’Way (Northern Way).

Book Two, “The Saga of Helgi ‘Arrow Odd’ Hraerikson,” recreates Arrow Odd’s Saga of c. 1200 to illustrate how Arrow Odd was Prince Helgi (Oleg in Slavic) Hraerikson of Kiev.

Book Three, “The Saga of Ivar ‘the Boneless’ Hraerikson,” reveals how Ivar ‘the Boneless’ Ragnarson was actually Prince Ivar (Igor in Slavic) Hraerikson of Kiev (grandson of Ragner Lothbrok) puis King Harde Knute of Denmark.

Book Four, “The Saga of Svein ‘the Old’ Ivarson” demonstrates how Prince Sviatoslav ‘the Brave’ of Kiev was really Prince Sveinald Ivarson of Kiev, who later moved to Norway and fought to become King Sweyn Forkbeard of Denmark and England.

Book Five, “The Saga of Valdamar ‘the Great’ Sveinson” establishes how Grand Prince Vladimir ‘the Great’ of Kiev was also known as Prince Valdamar Sveinson of Rus’, who supported his father, Sweyn Forkbeard, in attacks upon England and later became King Canute ‘the Great’ of England, Denmark and Norway.

1 George Vernadsky, Kievan Russia, (New Haven: Yale University Press, 1948), p.33.

BIBLIOGRAPHIE

Author unknown. Arrow-Odd: A Medieval Novel. Iceland, c.1200. As translated by Paul Edwards and Hermann Palsson. New York, 1970.

Author unknown. The Saga of King Heidrek the Wise (Hervor’s Saga). Iceland, c.1200. As translated by Christopher Tolkien. Oxford, 1960.

Saxo Grammaticus. The First Nine Books of the Danish History of Saxo Grammaticus. Denmark, c.1200. As translated by Oliver Elton, B.A. London, 1893, with consideration toward the translation by Peter Fisher. Cambridge, 1979.

Vernadsky, George. Kievan Russia New Haven: Yale University Press, 1948.


Did History’s Michael Hirst Just Discover The Grave Of 'Vikings' Ivar The Boneless?

The San Diego Comic-Con panel for History's Vikings revealed some interesting tidbits on the upcoming return of Season 4. However, it was some historical news about Ivar the Boneless from the show's creator, Michael Hirst, that was really fascinating.

SPOILER ALERT: This article discusses the historical figure Ivar the Boneless. This discussion may provide spoilers for Season 4 and 5 of History's Vikings. Please proceed with caution to avoid potential spoilers.

Au Vikings panel, the brand new trailer for the second half of Season 4 was revealed. Fans were excited to see the return of their favorite characters as they tried to predict what might be coming when the season returns in the Fall. Vikings is an interesting television show because it is based on the Viking sagas. There is certainly a lot of creative license when it comes to the characters and their storylines. After all, Ragnar Lothbrok and Rollo were not likely brothers in real life. In fact, there is some suggestion Ragnar is not even a real person, but merely an amalgamation of several figures from the Viking era.

However, when fans watch upcoming teasers of Vikings, some assumptions can be made from history in regard to where the show is headed. For example, in the latest trailer, it looks very likely History is planning to unleash the Great Heathen Army on England in the remainder of Season 4.

The Season 4 Vikings trailer also showed a lot of screen time for one of Ragnar Lothbrok's sons, Ivar the Boneless (played by Alex Hogh Andersen). Historically, Ivar is a Viking feared by others for his ruthlessness. He was also a key player in the Great Heathen Army. And it seems Vikings creator Michael Hirst may have found the actual grave of Ivar the Boneless on a recent archaeological dig, according to Deadline.

So what was this Great Heathen Army?

At the Vikings panel at Comic-Con, Michael Hirst revealed that he joined a recent archaeological dig in the English midlands where the remains of Ivar the Boneless may have been uncovered. Selon Deadline, several sites were explored. One contained a mass grave of Vikings -- including what appears to be "a significant number of female warriors." Another site appeared to be the dumping ground for human sacrifices. Yet another site appears to contain what the archaeological team now believe to be the grave of Ivar the Boneless. While this sounds like a new finding, it is likely Michael Hirst was actually talking about the well-known dig at Repton in England where several graves were uncovered in the 1990s, one of which may contain the remains of Ivar the Boneless.

How did Ivar the Boneless get his name?

Other theories suggest Ivar was actually impotent or that he had incredible flexibility thanks to the old Norse poem, "Háttalykill inn forni." Alternatively, "Boneless" may have been lost in translation. In both Scandinavian and German, it is possible "Boneless" translates something akin to "leg," indicating a potential medical condition once more.

"Boneless" may also be a reference leading to a theme among Ragnar's sons. The theory suggests "Boneless" could be an indication of a snake reference, just like his brother, Sigurd Snake-in-the-Eye. Considering their father may have died as a result of snakes, perhaps this theory should be considered over the others?

Are you excited about this discovery? Let us know your thoughts by commenting below!

Vikings will return later in 2016, and the series has been renewed for Season 5 by the History Channel.


Ivar the Boneless - History

Ivar the Boneless was a Viking leader and a commander who invaded what is now England. According to “The Saga of Ragnar Lodbrok,” he was the son of Ragnar Lodbrok and Aslaug. His brothers include Bjorn Ironside, Halfdan Ragnarsson, Hvitserk, Sigurd Snake-in-the-Eye and Ubba. Take a look below for 27 more bizarre and interesting facts about Ivar the Boneless.

1. The origin of his nickname is not known.

2. The sagas describe him as lacking bones.

3. Ivar could have had what is now called Ehlers Danlos, which causes recurrent joint dislocations and joint hypermobility, and is a genetic collagen deficiency.

4. According to the “Tale of Ragnar Lodbrok,” Ivar’s bonelessness was the result of a curse.

5. His mother, Aslaug, was Ragnar’s third wife.

6. His mother was a “volva.” She said that she and her husband must wait three nights before consummating their marriage after his return following a long separation. However, Ragnar was overcome with lust after such a long separation and didn’t heed her words. As a result, Ivar was born with weak bones.

7. There is a theory that Ivar was actually known as “the Hated,” which in Latin would be Exosus, or without bones.

8. While the sagas describe Ivar’s physical disability, they also emphasize his wisdom, cunning, and a mastery of strategy and tactics in battle.

9. He is often considered identical to Imar, the founder of the Ui Imair dynasty which at various times, from the mid-ninth to the tenth century, ruled Northumbria from the city of York, and dominated the Irish Sea region as the Kingdom of Dublin.

10. He was said to be very lethal, but is usually mentioned killing with a bow or upon laying hold of an enemy.

11. He is said, elsewhere, to have towered over his enemies, and to have great strength but, this may simply be literary license typical of heroic poetry.

12. Many histories dismiss the idea that Ivar was actually a cripple, emphatic in the belief that the Norse wouldn’t have followed someone into battle who couldn’t even stand.

13. According to the sagas, Ivar’s intelligence, cunning, and wisdom were so great that his brothers were reluctant to take on challenges without his insight.

14. Some believe that “boneless” refers to impotency, since it’s mentioned in the sagas that Ivar never showed any lust or had love for anything besides war, and only a few sources suggest any progeny.

15. The sagas describe him both in terms of a bear but also as a cunning fox.

16. It’s a mystery as to how many years Ivar was active as the leader of the vikings.

17. In 865, the Great Heathen Army, led by Ivar, invaded the Anglo-Saxon Heptarchy. The Heptarchy was the collective name for the seven kingdoms, East Anglia, Essex, Kent, Mercia, Northumbria, Sussex and Wessex.

18. Late in 866, the Great Heathen Army, led by Ivar again, invaded Northumbria, eventually capturing King Aella at York in 867.

19. According to legend, Aella was executed by Ivar and his brothers using the blood eagle, a ritual method of execution of debated historicity whereby the rib-cage is opened from behind and the lungs are pulled out, forming a wing-like shape.

20. Ivar and Ubba were identified as the commanders of the Danes when they returned to East Anglia in 869, and as the executioners of the East Anglian King, Edmund the Martyr, for refusing their demand that he renounce Christ.

21. Ivar disappears from historical record sometime after 870.

22. The Anglo-Saxon chronicler, Aethelweard, records Ivar’s death as 870.

23. In 1686, a farm laborer called Thomas Walker discovered a Scandinavian burial mound at Repton in Derbyshire, close to a battle site where the Great Heathen Army overthrew the Mercian king Burgred of his kingdom. It has been suggested that the burial mound was the final resting place of Ivar.

24. According to the saga, Ivar ordered that he be buried in a place which was exposed to attack, and prophesied that, if that was done, foes coming to the land would be met with failure.

25. Ivar the Boneless is a minor character in the movie “Alfred the Great,” portrayed as an acrobatic and agile warrior.

26. In the History Channel’s television series, “Vikings,” Ivar is portrayed as the son of Ragnar and Aslaug and a younger half-brother to Bjorn Ironside. He first appeared in Season Two as a baby, and later was played by James Quinn Markey and Alex Hogh Andersen.

27. Ivar appears in Nancy Farmer’s “Sea of Trolls” trilogy as a weak king married to a half-troll.


Vikings loved a good sail, and Ivar was no exception

The legends are consistent, however, that he was no one you wanted to see landing on your beach, not even a Northern England beach. Sometimes described as a berserker, but always as fierce, Ivar's forces conquered a fair stretch of the Isle of Britain before moving on to Northeastern Ireland and the Kingdom of Dublin, then doubling back and claiming Scotland as their own, exacting tribute from Constantine (not Keanu Reeves this Constantine was, at the time, King of Scotland).

And if nothing else, the lad was thorough. When he defeated Edmund, King of East Anglia, he had Edmund beaten, tied to a tree, shot with arrows, and then beheaded. Maybe the archers were lousy shots. Maybe he was just hedging his bets. Maybe the headsman had a "pay or play" contract.

Eventually he ruled England's York, which today has a terrific tourist attraction, the Jorvik Viking Center, explaining the archaeological dig and Viking artifacts from the area, including what passed for outhouses. The Vikings were human, after all.


How Did Vikings Wrap Its Story During Its Season 6 Conclusion?

Surprise, Vikings hit Amazon in one fell streaming swoop rather than heading to History Channel first, which means we got a bunch of new episodes at once instead of having to wait weeks to find out what happened to our favorite characters. This means there's less time for speculation, but more time to dive into the good stuff. So, how did Season 6, Part 2 of Michael Hirst's Vikings conclude? With lots of people being taken to Valhalla, of course.

What Happened To Bjorn Lothbrok In Vikings Season 6?

As anticipated, Bjorn's story wrapped up early in the final set of episodes. After seemingly being killed by Ivar in the midseason finale, Alexander Ludwig's major character survived into the next episode. With some help from Gunnhild, he even mounted a horse and led his army to a charge on the battlefield, though he was mostly useless at that point. Still, showing up after news had broken that he had died made many of the Rus believe he was a ghost come back from the dead. It helped save the Vikings from Oleg's army and was Bjorn's final self-sacrificial act. He was later buried in a tomb fit for a king and celebrated by his wives.

Was Hvitserk Destined To Kill Ivar After All?

We know the prophecy came true about a son of Ragnar ultimately killing Lagertha and it was Hvitserk who did the deed. Heading into the second part of Season 6, Hvitserk had also had a telling conversation with Ivar about just embracing the worst parts of himself to achieve an end. Heading into the latter half of Season 6, things started to worsen. Hvitserk was given drugs by Prince Oleg and later asked Ivar if he wanted to have Hvtiserk killed, but Ivar declined. The two planned instead to help Prince Dir and proceeded to help Igor escape.

Later, Hvitserk headed with Ivar back to Kattegat where he met Idun, a goddess who "knew all about him" and gave him a renewed sense of purpose. He fought on the battlefield and was present when Ivar died, but he did not go to Valhalla himself. Instead, King Alfred spared Hvitserk. Ultimately, he ended up disconnecting from his religion and converting to Christianity instead, seemingly living out the rest of his days as a monk fittingly named Athelstan.

What Happened To Ivar The Boneless In Vikings' Final Season?

After Bjorn's death, Ivar's storyline was the largest plotline to still play out. In the latter half of Season 6, he helped Igor to escape Oleg's clutches and said goodbye to Katia --who was carrying his child -- in Rus. He then convinced Hvitserk to return to him with Kattegat, where King Harold was sitting on the throne. After remembering what his father Ragnar Lothbrok had told him, Ivar convinced King Harold and the other Vikings to attack Wessex, the last stronghold in England.

Ivar seems convinced of his destiny and that King Harold will not stand in his way in the end. However, that's not how the story played out. Instead, Ivar and King Harold took on the English army. Instead of trying to make a deal, this time King Alfred remained steadfast. King Harold was killed during the battle, but he went out fighting. Hvitserk had warned Ivar he was in danger of breaking some bones as his eyes had turned blue. The prediction was right, and ultimately led Ivar to a gruesome end. He died a Viking through and through, however.

What Happened To Bjorn's Wives Gunnhild And Ingrid?

Following the death of Bjorn, Kattegat was without a ruler. Gunnhild decided an election would be held for a new ruler, but Ingrid also decided to run. Meanwhile. King Harold had been let go and returns to Kattegat to interrupt the election. It became clear he still had aspirations to rule Kattegat and was aided in these efforts by Erik the Red. Meanwhile, this left Gunnhild and Ingrid with similar choices to maintain status in Kattegat: one of them must marry King Harold, a choice that Gunnhild found particularly strenuous.

Gunnhild ultimately visited Bjorn's tomb, as Ingrid had earlier in Season 6, and she made the choice to end her life and join Bjorn in Valhalla. After so many stressors from losing her husband and her baby to losing her status, it seemed she had had enough of the Vikings life. So, she left her clothing behind and swam out into the open water, never to return. Ingrid, chose to join with King Harold and have Bjorn's child, which she was carrying, but after King Harold chose to attack King Alfred, Ingrid was left to rule jointly with Erik, and she took advantage of him in more ways than one. Ultimately, it was Ingrid who succeeded where others did not. She fought her way to power by pushing around Gunnhild and blinding Erik until she was the leader of Kattegat. I can't say I was particularly happy to see her succeed while other fan-favorite characters perished, but I suppose it was a fitting end.

How Did The Iceland Storyline Wrap? Did Ubbe, Torvi And Family Find Their Happy Ending?

La bonne nouvelle? Ubbe, Torvi and family did reach Iceland, to much merriment. But Ubbe was not satisfied with Iceland and wanted to find a "new land." After meeting the explorer Othere, he and a small group of Vikings decided to travel even further in search of the land Othere had previously glimpsed. Unfortunately, on the way, a storm arose and washed little Asa out to sea. They reached Greenland, which led to more death in a short skirmish and also led Ubbe, Torvi, Othere and others to hurriedly leave Kjetill and his family behind. After days and days of lack of food and water, Othere's story of a green and promising land proved true.

The remaining Vikings on the journey disembarked in North America. There, they met a group of Native Americans and Floki, who was not murdered as many had guessed during the course of Season 6. Instead, he had apparently left civilization behind and landed in the same spot as Ubbe and his crew. It was a great reunion for the Vikings, but it was short-lived, as one of the group killed one of the Native Americans and reparations were required. Ubbe took on the task of killing the murderous Viking himself. The show closed with him reminiscing with Floki on the beach. It was as close as fans could get to a happy ending. After all of the tumult Ubbe and Torvi had gone through, they seemingly had decided to turn over a new leaf in this new world and attempt a different way of living.

What Happened to Ivar's Captors Oleg And Katia (Who Is Not Freydis)?

Katia and Ivar deepened their connection in the palace and, as it turned out, Katia was not the fan of her husband Oleg she pretended. They, along with Hvitserk, helped Igor to escape Oleg's clutches and reunite with Prince Dir. Oleg, of course, was very unhappy with this, but his forces were also overwhelmed. When Ivar, Igor, Prince Dir and Hvitserk returned with his (now former) wife Katia, Oleg asked for forgiveness. Choosing to help Igor, Ivar offered to shoot Oleg with a bow and arrow and put him out of his misery. Yet, harkening back to the scene when Oleg asked Igor to kill an army leader asking for mercy, Igor took Oleg down himself.

Ivar, still in love with Katia, asked her what she wanted to do. She let him down gently. At first, Ivar seemed fine with it, but later Katia also admitted that she was carrying Ivar's child. She ended up being the catalyst for Hvitserk and Ivar to return to Kattegat, though she did say that even if she didn't want Ivar around over the long haul she would tell their child who his father was.

Did Anything Else Notable Happen With Prince Dir, Floki, Kjetill, Erik Etc?

Yes! Of course, notable things outside of the main characters did happen. After helping Igor take back his claim to the throne, Prince Dir and his men ultimately celebrated. Meanwhile, Kjetill accompanied Ubbe and some of the other Icelanders in search of the land Othere had promised. It was in a place called Greenland that Kjetill went mad after a whale washed ashore. The other Vikings left Kjetill and his wife and escaped back to the boats. Kjetill was able to become King of Greenland, but it would be a lonely and isolated kingship. On a happy note, Floki was found to be alive, safe and sound, and even told Ubbe he still sees Ragnar in his dreams -- asking him to build boats from time to time, harkening back to earlier in the series.

Meanwhile, as noted prior, Erik, Bjorn's recent righthand man, also saw his demise in Kattegat as Ingrid made moves to take over. The two were in a bit of a cat and mouse game after King Harold had left Erik ultimately in charge. Ingrid first blinded Erik and when he sought his revenge by asking a servant to kill her, another servant double-crossed Erik and stabbed him with a pitchfork, leaving Ingrid to rule alone. Speaking of King Harold, like Bjorn he did not die in the early battle against Oleg's army. Unlike Bjorn, he lived on to fight the English, though he felt his time was near. He ended up getting stabbed in the foggy woods mid-battle, though he took down the Englishman who stabbed him. For me, this was one of the most compelling ends for any character left in Season 6.

At the end of the day, it was a sound conclusion for the long-running cabler and I can't wait to see where the spinoff takes us next. Meanwhile, I have to ask, what did you think of the way Vikings final wrapped its final set of episodes and said goodbye to those who were left?


Voir la vidéo: The Vikings- Behind the Scenes Funny moments